La fondation

Masque d'image

La mission de la Fondation JMCQ

La fondation a pour mission d’appuyer, à toutes les étapes de leur vie, les jeunes présentant des risques de vulnérabilité dans leur développement vers la vie adulte, et ce, en complémentarité des services publics offerts par la direction Enfance-Famille du CIUSSS MCQ à ceux-ci

Favorise

l’accès à des ressources permettant, pour ces jeunes, l’atteinte de leur plein potentiel et leur autonomie.

Encourage

la participation de ces jeunes à des activités qui visent à favoriser la reconnaissance de leurs pairs et à créer des liens avec eux.

Crée

ou collabore avec d’autres partenaires à des activités permettant la participation ou la contribution de personnes intéressées au développement de ces jeunes.

Organise

des collectes de dons, de legs et d’autres contributions en argent, en valeurs mobilières ou immobilières.

Administre

et fait fructifier ses actifs au bénéfice de sa mission.

La vision de la fondation

La Fondation vise à ce que tous les jeunes de la Mauricie et du Centre-du-Québec aient la possibilité de s’épanouir et atteindre leur plein potentiel.

Les valeurs de la fondation


Équité

Étant préoccupée par la justice sociale, la Fondation traite de façon équitable les demandes qui lui sont formulées.

Bienveillance

La Fondation veille à l’épanouissement des jeunes en situation de vulnérabilité.

Collaboration

La Fondation valorise le travail en équipe et la collaboration avec les différents partenaires du milieu.

Dynamisme

La Fondation est une organisation proactive et ouverte aux changements ainsi qu’aux projets de ses membres et donateurs.

Un mot du président

« Il faut tout un village pour élever un enfant… »

Masque d'image

Notre clientèle

La Fondation Jeunesse Mauricie et Centre-du-Québec a pour mission d’appuyer, à toutes les étapes de leur vie d’enfant, les jeunes (0-18 ans) présentant des risques de vulnérabilité dans leur développement vers la vie adulte, et ce, en complémentarité des services publics offerts à ceux-ci par les services Jeunesse-Famille du CIUSSS-MCQ. Pour ce faire, la Fondation, par son comité d’analyse des demandes d’aides financières, s’assure que les demandes présentées par les intervenantes et intervenants chargés de l’application du plan d’intervention du ou de la jeune respectent les critères déterminés par ses divers programmes d’aides financières. Ainsi, la Fondation:

a) Favorise l’accès à des ressources permettant, pour ces jeunes, l’atteinte de leur plein potentiel et leur autonomie;

b) Encourage la participation de ces jeunes à des activités qui visent à favoriser la reconnaissance de leurs pairs et à créer des liens avec eux;

c) Crée ou collabore avec d’autres partenaires à des activités permettant la participation ou la contribution de personnes intéressées au développement de ces jeunes;

d) Favorise des collectes de dons, legs et autres contributions en argent, en valeurs mobilières ou immobilières;

e) Administre et fait fructifier ses actifs au bénéfice de sa mission

Nos administrateurs

Me. Jessy Bélanger
  • Membre socio-économique

Qui suis-je ?

Originaire de Rivière-du-Loup, Jessy Bélanger a complété ses études en Droit à l’université Laval. Dès sa sortie de l’École du Barreau, Me Bélanger a œuvré auprès d’une clientèle plus défavorisée au Centre Communautaire juridique de Trois-Rivières, en droit criminel et droit de la jeunesse, notamment. Ayant rapidement vu un intérêt pour le droit de la jeunesse, elle fait maintenant carrière au contentieux du CIUSSS de la région, en matière de la jeunesse depuis près de dix ans. Malgré qu’elle n’intervienne pas directement auprès des enfants suivis par le Directeur de la protection de la Jeunesse, elle est convaincue que son travail fait la différence auprès des enfants. Bientôt maman de jumeaux, je souhaite transmettre à mes enfants des valeurs tel que l’ouverture, le respect des différences et l’empathie;

Pourquoi la FJMCQ ?

Dès l’école primaire, je m’impliquais dans diverses activités communautaires de ma région. À mon arrivée en Mauricie à la fin de mes études, je me suis rapidement impliquée dans divers organismes en Mauricie. La Fondation jeunesse Mauricie cible directement la jeunesse, ce qui m’a rapidement interpellée. En devenant membre du conseil d’administration, j’ai rapidement compris que nous pouvions aider les jeunes à atteindre leurs objectifs et à réaliser leurs rêves. Maintenant, je peux transmettre, informer et éduquer mon entourage sur l’existence de cette fondation et des bienfaits qu’elle apporte auprès des jeunes de notre communauté. À ma façon, je peux apporter une aide directe aux enfants, sous un autre angle que celui de ma profession.

M. Jonathan Blais
  • Membre socio-économique

Originaire de Trois-Rivières, j’ai eu la chance de grandir dans une famille remplie d’amour où l’empathie était une valeur importante. Que ce soit à travers mes années à pratiquer des sports d’équipe, les études ou au travail, j’ai toujours eu une attention particulière pour l’inclusion et le respect. Dès mon jeune âge, je me voyais déjà actif bénévolement dans ma communauté. Je me sens privilégié de pouvoir m’associer à la FJMCQ et j’espère être en mesure de faire une différence pour ces jeunes en leur permettant de se réaliser à leur plein potentiel.

Jonathan Blais est diplômé en informatique à l’Université de Sherbrooke (2005). Il est présentement aux commandes d’Everflow Technologies, une entreprise qu’il a fondée en 2016 avec deux partenaires. L’entreprise s’est rapidement positionnée comme un joueur clé dans le milieu publicitaire et compte près de 25 employés répartis au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Jonathan réside à Trois-Rivières avec sa femme Véronique et ses deux garçons, Julien et Mathis.

M. Shany Carle
  • Administrateur

J’ai eu le bonheur de grandir dans un environnement familial idéal. Mes parents étaient très présents et m’encourageaient dans tout ce que je faisais, que ce soit au niveau de mes études, du sport ou de mes autres passions ridicules comme le jeu vidéo en ligne. Mon père m’a acheté mon premier ordinateur alors que je n’avais que 6 ans et m’a par la suite incité à apprendre les rudiments de MS DOS. C’est de là qu’est née ma passion pour l’informatique et la robotique. Quant à elle, ma mère a toujours été mon admiratrice sportive numéro 1. Elle n’a jamais manqué une seule de mes parties ou pratiques…

Malheureusement, mon emploi d’enseignant me rappelle au quotidien les injustices de la vie. Les enfants n’ont pas tous accès à des modèles aussi exemplaires que mes parents. Trop souvent, je constate des abandons scolaires qui n’ont rien à voir avec les facultés intellectuelles des étudiants. Je suis persuadé que l’environnement familial et les motivations externes comme les arts, les sciences et les sports contribuent énormément à la réussite scolaire. Je suis heureux de m’impliquer auprès de FJMCQ afin de donner un coup de main aux jeunes et peut-être faire cette petite différence entre le succès et l’échec.

Shany Carle est diplômé en informatique à l’Université de Sherbrooke (2005) et a une maîtrise en technologies de l’information (2016). Il poursuit actuellement ses études en intelligence artificielle. Il occupe le poste d’enseignant en techniques de l’informatique au Cégep de Victoriaville depuis 2008. Shany partage sa vie avec sa conjointe Elyse et leurs trois enfants Albert, Emy et Simone, à Trois-Rivières.

M. Patrick Buisson
  • Président et copropriétaire du restaurant Le Rouge Vin

Originaire de Trois-Rivières, Patrick est co-propriétaire du Restaurant- traiteur le Rouge Vin depuis l’année 2011. Il fait également parti du C.A du Club Richelieu de Trois-Rivières, un organisme qui a pour mission de faire la promotion de la francophonie ainsi que d’être au service de la jeunesse par des actions de type sociales, éducatives, culturelles, économiques ou politiques à caractère non partisan. Également, depuis 2018, sa femme et lui ont fait le choix de devenir famille d’accueil. Ils ont deux enfants de 7 et 8 ans qui resteront officiellement jusqu’à leur majorité.

« Devenir famille d’accueil m’aura appris plusieurs choses sur moi. Cela m’aura amené à aller au bout de mes limites et à devoir plusieurs fois repousser celles-ci, afin de mieux continuer par la suite. Cela m’a également permis de confirmer que la générosité était une valeur primordiale pour ma famille et moi et je suis très fier d’avoir su la mettre au premier plan dans ma vie. Il va de soi que certaines situations requièrent de l’adaptation, mais en qu’en tant qu’adulte et avec les bonne personnes pour nous entourer, on peut réussir à faire une bien belle différence dans la vie des gens et cela est vraiment très gratifiant.»

M. Alex Martin
  • Membre socio-économique

J’ai grandi à Trois-Rivières dans une famille heureuse et aimante. Ma passion pour les sports et l’apport de la communauté dans laquelle j’ai grandi ont eu un impact positif sur mon cheminement. Je réalise que ce ne sont pas tous les enfants qui ont ma chance. Je crois que de petits gestes améliorant l’environnement des jeunes peuvent avoir une influence énorme sur leurs destinés. Je me sens privilégié et fier de pouvoir redonner à ma communauté par l’entremise de mon implication auprès de la FJMCQ.

Alex Martin est diplômé en Science à L’Université McGill (2004) et a une maitrise en neuropsychologie de l’Université de Montréal (2007). Suite à ses études, il s’est parti à son compte dans la région de Montréal en tant qu’agent distributeur d’implants chirurgicaux spécialisés. Alex est revenu s’établir à Trois-Rivières en 2016 avec sa conjointe Karine et leurs deux enfants Jules et Jeanne. Il occupe présentement le poste de directeur de territoire pour Medtronic.

M. Albert Brunelle
  • Secrétaire de la fondation

« Ayant eu la chance de grandir dans un milieu où l’implication a toujours été valorisée, je n’ai pu que me sentir interpellé lorsque l’opportunité s’est présentée à moi de jouer un rôle dans une institution comme celle-ci. Particulièrement sensibilisé à la cause des jeunes, c’est avec toute ma conviction et mon énergie que je souhaite offrir un support à une jeunesse qui mérite toute notre attention. »

Albert Brunelle est diplômé en droit de l’Université Laval en 2017. Au gré de son parcours universitaire, il a notamment siégé en 2015-2016 sur le Conseil d’administration de la Confédération des associations étudiantes de l’Université Laval en plus de mettre sur pied le Conseil d’administration qui chapeaute désormais l’Association des étudiants en droit de l’Université Laval. De retour à Trois-Rivières en 2018, il effectue son stage du Barreau au cabinet Lambert Therrien, avocats.

M. Mikaël Guillemette
  • Membre socio-économique

Pourquoi la FJMCQ :

« Je suis impliqué dans ma communauté depuis de très nombreuses années. J’ai toujours considéré très important de redonner de son temps pour aider autrui. D’aussi longtemps que je me souviens, j’ai eu beaucoup de support de mes proches et de mon entourage. C’est dans l’espoir de supporter les autres à mon tour, notamment les jeunes plus vulnérables, que je m’implique à la Fondation. »

Qui je suis :

Mikaël Guillemette est un spécialiste de la communication et du marketing politique. Directeur chez TACT, la plus importante agence de communication et de relations gouvernementales à propriété québécoise, il accompagne de nombreuses entreprises dans la conduite de leurs affaires publiques.

Mikaël est titulaire d’un baccalauréat en science politique de l’Université Laval et a complété sa scolarité de maîtrise en communication publique. Très impliqué dans sa communauté, il a notamment été président de la Jeune chambre de commerce de Québec (JCCQ) et est maintenant membre de plusieurs conseils d’administration.

M. Jason Luckerhoff
  • Membre provenant réseau universitaire

J’ai eu la chance de naître dans une famille aimante qui m’a soutenu dans tout ce que j’ai entrepris. Mais, surtout, j’ai eu la chance encore plus grande d’avoir des parents qui m’ont fait prendre conscience très tôt du fait que tous les enfants n’avaient pas les mêmes opportunités. Par la suite, j’ai eu la chance d’être accompagné par des mentors qui ont cru en moi et qui, encore plus important, m’ont transmis leur envie d’améliorer le monde qui nous entoure. Nous apprenons de nos succès, et non de nos échecs. Cela signifie qu’il faut apprendre à survivre aux échecs, en les surmontant, et en vivant ensuite un ou des succès. Autrement dit, il est possible d’apprendre des échecs, à condition qu’ils soient suivis d’une réussite. C’est de cette réussite qu’il est possible d’apprendre, et non de l’échec lui-même. Il me fait plaisir de donner du temps à cette Fondation dont les initiatives permettent à des jeunes de se développer et d’entrevoir l’avenir positivement, en vivant des succès. Il s’agit aussi d’un appui au travail important réalisé par les intervenants.

Jason Luckerhoff est vice-recteur au développement des programmes et des savoirs à l’Université de l’Ontario français à Toronto et professeur titulaire en communication et culture à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il s’intéresse notamment aux inégalités culturelles et sociales et à l’importance de la culture en éducation. Il est titulaire d’un baccalauréat en communication sociale, d’une maîtrise en communication publique, d’un doctorat en communication et en éducation, d’un programme court en droit et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en administration publique, profil pour gestionnaires de l’ENAP.

M. Francis Jutras
  • Membre provenant réseau commissions-scolaires

Pourquoi la FJMCQ :

« J’ai eu la chance d’avoir des parents qui m’ont offert les meilleures conditions pour réussir dans la vie, tant sur le plan personnel que professionnel. Mon père, ayant lui-même vécu au sein de familles d’accueil, m’a fait prendre conscience de toute la portée des petits gestes au quotidien et l’impact que chacun de nous pouvons avoir dans la société. C’est dans ce souci de faire une différence que je m’implique auprès de la Fondation à titre d’administrateur. »

Qui je suis :

Originaire de Drummondville et diplômé de l’Université Laval en communication publique profil relations publiques, Francis possède plus de 15 ans d’expériences dans le domaine des communications et de la stratégie-conseil, tant dans le secteur public que privé. L’innovation, l’intégrité et la collaboration sont des valeurs qui lui sont chères et qui façonnent son approche professionnelle.

Me Marie-Soleil Guérard
  • Membre provenant réseau social-judiciaire

Pourquoi la FJMCQ :

« Pratiquant en droit de la jeunesse et de la famille, mon implication auprès de la Fondation me permet de donner aux jeunes et de voir à leur intérêt sous un autre angle. À chaque jour, dans le cadre de mon travail, je rencontre des parents ou des enfants et met en valeur leur potentiel en veillant toujours à leur meilleur intérêt. Je suis d’avis que tout commence par la jeunesse et que c’est à ce moment que les racines se développent. Je suis fière, avec toute l’équipe, de donner de mon temps pour des jeunes et d’avoir la chance de pouvoir faire une différence auprès d’eux. »

Me Marie-Soleil Guérard est native de Trois-Rivières, ville qu’elle a quittée suivant ses études collégiales au Collège Laflèche. Elle est avocate, diplômée de l’Université de Montréal (2012) et membre du Barreau du Québec depuis 2013. Elle est avocate-associée chez Houle, Guérard & Lafrenière avocats. Me Guérard pratique principalement à Drummondville, Victoriaville et Sorel-Tracy.

Me Guérard est aussi impliquée auprès d’autres organismes aidant les jeunes et les familles dans la région de Drummondville.

Mme Mylen Goulet-Poirier
  • Membre provenant DEF CIUSSS MCQ secteur clinique

La clientèle jeunesse est précieuse. Chaque enfant et chaque famille est unique et présente un potentiel incroyable, parfois, il suffit seulement de les accompagner à faire émerger ce potentiel et je veux être une agente active dans ce processus incroyable. C’est ce qui m’a amené vers la relation d’aide, vers le Centre jeunesse. J’y travaille depuis 2014 comme intervenante auprès des enfants âgés entre 0 et 12 ans.

Je crois aux forces de chaque personne. Il n’y a rien de plus beau que de voir le cheminement, l’adaptation, les belles réussites des enfants qu’on aide qui leur donne des étoiles dans les yeux.

Originaire de Trois-Rivières, j’ai complété mes études universitaires au Baccalauréat en psychoéducation à l’UQTR où j’ai également complété un certificat en psychologie. En 2018, pour une année, j’ai travaillé comme conseillère en pédagogie pour l’Association québécoise des Centres de la petite enfance, ce qui m’a amené à donner des formations à travers le Québec concernant le développement de l’enfant ainsi que sur l’amélioration des pratiques éducatives auprès des tout-petits et de leurs familles. Je reviens par la suite à mon premier coup de coeur, intervenante au Centre jeunesse. Mon travail est orienté vers l’intérêt de l’enfant. Selon moi, tous les tout-petits méritent une chance égale de grandir dans un monde bienveillant, sécuritaire et favorable pour son développement. C’est le plus beau travail du monde.

Mme Johanne Vachon
  • Membre provenant DEF CIUSSS MCQ personnel administratif et soutien

Pourquoi la FJMCQ :

Toute ma carrière a été consacrée aux enfants vulnérables de notre société. Ma croyance est que chaque enfant quel qu’il soit est l’avenir de demain. Il est nécessaire que chacun d’eux soient soutenu dans la réalisation de leur potentiel ou de leur rêve. La fondation souhaite faire une différence afin de briser le cycle de négligence et parfois d’isolement dans lequel évoluent certains enfants et adolescents. Leur donner l’élan de réaliser une passion, une réussite ou bien un rêve est un tremplin vers de nouveaux horizons.

Qui je suis :

Johanne Vachon est psychoéducatrice de formation et détient également une maîtrise en administration publique-ENAP (2015). Directrice-adjointe à la protection de la jeunesse, elle a auparavant travaillé auprès des jeunes en centre de réadaptation ainsi qu’auprès des familles dans le cadre de l’application de la loi de la protection de la jeunesse.

Mère de 4 enfants maintenant adultes, elle souhaite que ceux-ci soient ouverts aux autres, aux différences et prêts à bâtir un monde meilleur et bienveillant.

Mme Audrey Forest
  • Membre provenant DEF CIUSSS MCQ secteur clinique

Pourquoi la FJMCQ :

« J’ai la chance depuis les dix dernières années de travailler avec des adolescents qui possèdent tellement de forces, de qualités et de résilience, mais qui n’ont pas toujours la chance de pouvoir bénéficier des mêmes ressources que les autres. Je me suis donnée comme défi de leur permettre d’explorer et de vivre des petits et pour certains des grands moments de succès. Quand on voit les résultats, quand l’adolescent à qui la fondation a permis de s’épanouir s’émerveille et s’implique devant son activité où qu’il nous montre des photos de ses exploits avec tellement de fierté, quand je vois ses yeux, je ne peux faire autrement que de m’impliquer. »

Qui je suis :

Audrey Forest est employée du Centre jeunesse Mauricie Centre du Québec depuis 2008. Elle a fait des études en techniques de travail social au cégep de Trois-Rivières. Elle travaille à titre d’éducatrice spécialisée au pavillon Bourgeois de Trois-Rivières.

M. Stéphan Généreux
  • Membre provenant réseau de la santé et des services sociaux

Je me nomme Stéphan Généreux. Je suis retraité depuis 2015 du centre jeunesse de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Je suis le papa d’Isabelle et de Pierre-Olivier et l’heureux papy de Félix, Adèle, Laurent et Flavie. Vous comprendrez que j’ai depuis longtemps une certaine sensibilité pour les enfants vulnérables. J’ai la conviction que la fondation peut faire une différence pour plusieurs jeunes qui n’ont pas eu la chance que j’ai eu.

Après un certificat en psychologie sociale, je m’oriente vers la psychoéducation à l’UQTR. Cette formation me semble plus près des jeunes en difficultés et m’offre la possibilité de vivre au quotidien avec eux. J’entreprends ma carrière au centre de réadaptation Ville-Joie St-Dominique. Suite à mes stages, j’y obtiens des contrats. Je travaille avec les jeunes de 6 à 12 ans ainsi qu’avec les adolescent(e)s. J’obtiens un poste en 1983. J’y travaillerai jusqu’à la fusion en 1995. À cette époque, la fusion m’amène à œuvrer auprès des familles de la grande région de Shawinigan ainsi que de la région de Mékinac. J’ai également été officier syndical durant 15 ans. En 2001, j’ai le plaisir de devenir gestionnaire auprès d’équipes d’intervenant. J’ai également le privilège de travailler en collaboration avec les communautés autochtones Atikameq. Je m’inscris au programme de relève des cadres supérieurs. Je deviens président de mon association de cadre. Je serai gestionnaire jusqu’à ma retraite le 1er juillet 2015.

En juin 2015, je reçois le prix « Engagement-Personnel cadre » et le prix « Développement » pour le projet IOS du conseil multidisciplinaire du CJMCQ.

Je suis heureux de faire partie du conseil d’administration de la fondation avec des collègues dynamiques et engagés. Je suis convaincu que nous pouvons faire une différence dans la vie de plusieurs jeunes.

M. Dominic Boucher
  • Trésorier de la Fondation

Je peux facilement affirmer aujourd’hui que j’ai eu de la chance dans la vie. Je suis né dans une famille qui m’a apporté tout ce dont j’avais besoin pour évoluer pleinement. Il est certain que cet aspect m’a donné les outils nécessaires pour affronter les embûches du quotidien durant ma jeunesse. Je prends conscience à présent, que ce ne sont pas tous les jeunes qui ont eu cette opportunité. Chaque effort mis de l’avant par une personne, une communauté ou un organisme peut faire la différence dans le cheminement d’un jeune. C’est pourquoi, je souhaite m’impliquer et ainsi redonner à la communauté par l’intermédiaire de la FCJMCQ.

Je suis détenteur d’un baccalauréat en finance de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et du titre de planificateur financier, je possède une expérience de plus de 10 ans en institution financière. J’ai d’ailleurs travaillé comme planificateur financier chez Desjardins et à la Banque Nationale. Je suis maintenant conseiller en placements avec l’équipe Ricard Normandin Laforce chez Valeurs mobilières Desjardins. Je me suis également impliqué de 2012 à 2016 comme trésorier à la Fondation du Centre le Havre. Je réside dans la région de Trois-Rivières avec ma compagne Karine et mes deux enfants Jacob et Anabelle. Je suis également un sportif, le sport m’a enseigné certaines valeurs, notamment l’authenticité et l’importance du travail en équipe.

M. Jérôme Gagnon
  • Membre socio-économique

Pourquoi la FJMCQ :

« Si je peux avec mon réseau et mes compétences, faire une petite différence positive dans la vie des gens, alors je réponds présent. M’impliquer à la FJMCQ est un geste naturel pour moi. Ayant des parents qui ont une famille d’accueil depuis plus de 20 ans, je connais l’importance de ce réseau au Québec. Pour que chaque enfant parte avec les mêmes chances dans la vie; chaque enfant est une force de demain, soyons présents pour eux. »

Qui je suis :

Titulaire d’un brevet en navigation maritime et de différentes formations complémentaires, c’est par mes qualités de leader et ma capacité à rassembler que j’ai su avancer jusqu’à maintenant. À la tête de Tourisme Nicolet-Yamaska durant quelques années et actuellement agent de développement durable pour la Ville de Nicolet, mon attachement à ma communauté transparait au travail et par mes implications sociales.

Président et administrateur de nombreux comités, impliqué dans plusieurs causes, nommé tête d’affiche et coup de cœur des « 30 en bas de 30 » de Radio-Canada, j’essaie d’être un exemple pour ceux qui font de moi un papa : Lionel et Florent.

Mme Nathalie Garon
  • Membre provenant DEF CIUSSS MCQ personnel administratif et soutien

Je siège à la Fondation JMCQ en tant que représentante de l’établissement. En effet, mes fonctions de directrice du programme jeunesse-famille au CIUSSS-MCQ font de moi une personne toute désignée pour faire les liens entre les équipes, les jeunes et leurs besoins, et l’aide inestimable que la Fondation peut leur apporter.

Mon investissement à la Fondation se situe cependant bien au-delà de représenter l’établissement. Je suis fière de faire partie d’un conseil d’administration aussi dédié et engagé à la cause des jeunes en difficulté. La Fondation offre des programmes dès le berceau, et jusqu’à ce que les jeunes franchissent l’étape de l’autonomie en tant qu’adulte. L’aide apportée fait une réelle différence dans leur parcours, souvent parsemé d’obstacles et de difficultés, mais aussi de succès et de dépassement.

Le proverbe africain : Il faut tout un village pour élever un enfant est très porteur de sens à mes yeux.

Me André Gabias
  • Président de la Fondation

Pourquoi la FCJMCQ :

« La vie m’a apporté beaucoup, que ce soit sur les plans familial, amical, social et professionnel. Cette chance, je souhaite la partager avec des jeunes qui n’en ont pas reçue autant. Il me fait donc extrêmement plaisir de donner de mon temps et de mon énergie, avec des personnes qui partagent les mêmes valeurs humaines, au profit d’une jeunesse qui n’est pas si loin de nous. »

Qui je suis :

Me André Gabias est avocat, diplômé de l’Université de Sherbrooke (1980) et membre du Barreau du Québec depuis 1981. Il détient également un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en Administration Publique, Gestion publique- ÉNAP (2015). Il agit, depuis mai 2014 à titre d’avocat et de conseiller en éthique et gouvernance auprès d’organismes publics et parapublics ainsi qu’auprès d’entreprises privées.

Marié à Paule Hamelin, ils sont les parents de Philippe, Maxime et Marie-Dominique et les grands-parents d’Arthur, Albert, Romane et Charlotte.

Icone accueil